L’IMPORTANCE DE L’UTILISATION DES ENGRAIS

Les engrais sont utilisés pour fertiliser le sol. Ils permettent d’apporter aux végétaux les éléments nutritifs dont ils ont besoin, parfois absents des différents substrats ou présents en trop faible quantité. Ils permettent d’augmenter la production et d’améliorer la qualité des cultures en générale. Grâce aux engrais, nous pouvons améliorer la fertilité des sols pauvres qui ne cessent de se dégrader sous l’effet de la surexploitation.

Toutefois, les engrais minéraux, apportent seulement à la plante, les éléments nutritifs directement assimilables, mais ne modifient pas les propriétés physico-chimiques du sol. Ces engrais, ont une action rapide. Les engrais sont utiles pour la croissance des végétaux, mais pour la sauvegarde de l’environnement, mieux vaut opter pour des engrais naturels, parce que les engrais minéraux utilisés en grande quantité, acidifient d’avantage le sol, polluent le sol et la nappe phréatique. En effet, de l’engrais minéral en trop grande quantité, ne peut pas être contenue dans le sol, et s’infiltre alors vers les nappes phréatiques ou cours d’eau.

Par contre, les engrais naturels ou organiques apportent non seulement de la nourriture au sol pour la plante, mais améliorent également les propriétés physico-chimiques du sol. Ils peuvent aussi avoir une action rapide, avec les engrais organiques liquides. Les engrais organiques sont efficaces, ils ne brûlent pas les plantes et ne polluent ni le sol, ni l’air, ni les eaux.

Les engrais organiques, apportent au sol, l’humus et tous les éléments nécessaires à la croissance des plantes. L’humus rend le sol mieux labourable, augmente sa perméabilité, sa capacité de rétention en eau et en éléments nutritifs. Ces engrais organiques, sont le fumier, le compost, le paillis et les engrais verts. 

En effet, le fumier est obtenu par la fermentation d’excréments et de la litière d’animaux. C’est un bon fertilisant du sol. Certains animaux donnent du fumier plus riche que d’autres (en ordre décroissant: volaille, cheval, mouton, chèvre, bovin, porc).

Le compost, est le résultat de la décomposition d’un mélange de débris végétaux: déchets ménagers ou gadoues, cendres, herbes, feuilles, paille, tourteaux d’arachide, de coton, etc. Cependant la qualité du compost dépend pour beaucoup,  de la qualité du tri.

Le compost a un rôle alimentaire, qui réside dans la fourniture progressive des éléments nutritifs aux plantes, il améliore l’activité biologique du sol, renforce l’efficacité des engrais minéraux apportés, restaure la fertilité du sol, limite le lessivage, améliore la résistance des plantes aux maladies et augmente les rendements.

Le paillis consiste à étendre sur le sol du semis et autour des plantes une couche de paille, d’herbes, de tiges de maïs, etc. Après quelques temps, le paillis pourrit et donne de l’humus. L’engrais vert est une plante enfouie sur place pour enrichir le sol. Les racines et les tiges des légumineuses comme les haricots et l’arachide sont un excellent engrais vert.

Enfin, l’engrais organique liquide, peut être appliqué sur le sol ou sur les feuilles selon les besoins des plantes, du niveau de fertilité des sols et surtout selon le type d’engrais. Il  a un pouvoir germinatif rapide, il améliore la résistance des plantes aux maladies, augmente les rendements et améliore aussi la fertilité du sol.

Les engrais jouent donc un rôle très déterminant pour améliorer la production agricole. Mais, il est conseillé de faire une étude préalable du sol, afin de raisonner l’utilisation des engrais et optimiser le rendement agricole.

Par Dr AKA Consultant  Agronome Agrici.net

Nous contacter